6 avril 2012 | Deuxième phase d'exploration à Wotton

La minière Bowmore Exploration fera de nouveaux forages à Wotton. Joel Nadeau du comité Mine de rien reproche à la compagnie de manquer de transparence.

 

Dans la Tribune du 6 avril :

YVAN PROVENCHER WOTTON — Malgré la grogne que ses activités inspirent dans la région, la minière Bowmore va reprendre au cours des prochaines semaines ses travaux d’exploration à Wotton.

Elle a récemment conclu une entente avec un propriétaire qui lui donne le droit de réaliser de cinq à six forages afin de pousser plus à fond son échantillonnage du sous-sol et de valider l’importance des gisements aurifères dans la région. Les travaux auront lieu à trois ou quatre kilomètres du village de Wotton alors que les échantillonnages précédents avaient eu lieu à la limite de Wotton et de Saint-camille.

Le président de Bowmore, Paul Dumas, a rencontré les membres du conseil municipal de Wotton en début de semaine pour les informer de la reprise des travaux d’exploration sur le territoire de cette municipalité.

Le maire de Wotton, Ghislain Drouin, a fait part que la rencontre avait été cordiale. « Il nous avisés des travaux à venir et nous a remis quelques informations à ce propos. Une séance d’information publique pour nos citoyens avec l’entreprise est d’ailleurs planifiée pour le mercredi 18 avril, la date demeurant à être confirmée. Les informations que nous avons reçues y seront retransmises ainsi que les résultats des forages effectués l’an dernier. »

Le comité Mine de rien de Saint- Camille, voisine de Wotton, a pour sa part réagi brièvement à cette annonce.
« Chez nous, on se sent également concerné. La promesse de transparence de la part de la minière semble difficile à se concrétiser. Nous déplorons un manque d’informations sur l’ensemble du projet pour toutes les populations concernées », a mentionné le porte-parole Joël Nadeau.

Le maire de Saint-camille, Benoit Bourassa, a même communiqué avec le président de Bowmore. M. Dumas lui a indiqué qu’il ne voyait pas pour l’instant la nécessité d’une rencontre avec les citoyens de Saint-camille.

Rappelons que les citoyens de cette municipalité se sont montrés plutôt réfractaires à la venue de la minière chez eux alors que le conseil municipal et les citoyens de Wotton ont à ce jour démontré une certaine ouverture pour l’exploitation éventuelle de gisements aurifères sur leur territoire.