Exploration minière, pétrolière et gazière: un «moratoire citoyen» s'organise

Un regroupement lance une vaste campagne pour barrer la voie à l'exploration minière, gazière et pétrolière à travers le Québec, a appris La Presse. Jugeant insuffisante la révision de la Loi sur les mines, plusieurs groupes se sont alliés pour lancer aujourd'hui un site internet expliquant comment les Québécois peuvent imposer un «moratoire citoyen» à l'industrie en lui refusant l'accès à leur propriété.

Le mouvement s'inspire de la bataille livrée depuis près d'un an par les citoyens de Saint-Camille, en Estrie, pour empêcher l'ouverture d'une mine d'or à ciel ouvert dans leur municipalité. En février, plus de 70 propriétaires ont écrit à la compagnie Bowmore pour l'aviser qu'ils refusaient de lui accorder l'accès à leur terrain afin d'explorer leur sous-sol.

La Loi sur les mines prévoit en effet que les entreprises minières doivent tenter de s'entendre avec les propriétaires avant de pouvoir entamer des démarches d'expropriation. Même si le gouvernement s'est toujours montré réticent à exproprier les propriétaires, les instigateurs espéraient que la multiplication des refus paralyserait le processus, si la compagnie devait s'en prévaloir.

LIRE LA SUITE

 

Reportage sur Estrie Express