L'évaluation environnementale stratégique: rigueur ou imposture?

LE DEVOIR, 1 JUIN 2011

Le Collectif scientifique est vivement préoccupé par la direction que semble prendre l'évaluation environnementale stratégique (EES) commandée par le gouvernement du Québec en réponse à l'une des principales recommandations du BAPE sur le développement durable de l'industrie du gaz de schiste au Québec.

Notre inquiétude tient d'abord à la composition du comité chargé de l'EES. Le Collectif déplore l'absence de représentants d'organisations citoyennes et de groupes environnementaux. Une telle représentation s'impose afin de porter un regard plus éclairé sur la question et d'assurer une plus grande crédibilité aux travaux du comité, dont une large majorité des membres choisis seraient a priori favorables à l'industrie gazière.

SUITE DE LA LETTRE OUVERTE